Accueil > Folie réelle, Folie réfléchie > Du relatif absolu de la vérité

Du relatif absolu de la vérité

La vérité (du latin veritas) est la qualité de ce qui est vrai. C’est la conformité de l’idée avec son objet, conformité de ce que l’on dit ou pense avec ce qui est réel.

La vérité est un concept absolu, toute chose est soit vraie, soit fausse est il dit. Un énoncé est vrai correspond à la réalité. Lorsque je dis : « J’existe », c’est là une vérité : je ne peux le dire que parce que j’existe, ma non-existence serait incompatible avec ma capacité à formuler cet énoncé. En revanche, lorsque je dis : « Tu existes » ce ne l’est pas nécessairement. Tu pourrais, ainsi que la totalité de l’univers, être une part d’un rêve que j’aurais décidé d’appeler la réalité. Ainsi, ton existence ne serait pas du même niveau que la mienne : tu n’existerais que dans ce monde rêvé, ne serais que fragment d’irréel, en un mot inexistant. Mais il est impossible de décider si oui ou non tu appartiens à un rêve, car si c’est vrai, tous les éléments à ma disposition faisant eux-même partie du rêve, ils ne permettraient pas de décider ce qu’il en est. L’état de la proposition « Tu existes » m’est donc indécidable. A la lumière de ce raisonnement, la proposition précédente « J’existe » n’est donc assurément vraie que pour moi.

La perception de la vérité est donc indissociablement liée à l’observateur. J’en reviens donc aux notions d’univers subjectif et d’univers absolu déjà développées. Dans nos univers subjectifs des propositions peuvent très bien être indécidables, et ce à tel point qu’il est possible de montrer mathématiquement qu’une proposition ne peut être ni montrée vraie, ni montrée fausse, et que de telles proposition peuvent être soit vraies, soit fausses. Les causes de l’indécidabilité me semblent provenir de deux sources différentes : soit les paramètres qui, pris en compte permettraient la démonstration sont trop complexes ou trop nombreux pour être pleinement analysés (par exemple, il faudrait pouvoir examiner une infinité de cas pour pouvoir être fixé, ce qui est impossible), soit ils sont tout simplement inexistants, comme dans l’exemple par lequel j’ai introduit.

Si je me suis servi de cet exemple pour présenter la notion d’indécidabilité, c’est pour une raison bien précise : c’est que, comme je l’ai déjà dit, parce que la démonstration de la véracité d’une proposition est liée à la perception de l’observateur. On peut ici extrapoler que, la perception de chacun étant différente, il existe autant de vérités, ou plutôt de chemins menant à la vérité, que de personnes. Nul n’a la même perception d’un évènement (un évènement sera ici à associer à une notion de proposition vraie, celle-ci étant en quelque sorte « cet évènement s’est produit de telle façon »), sans pour autant que l’un aie plus raison que l’autre quant à la nature de cet évènement.

Si chacun de nous voit le monde d’une façon différente, ces visions tendent toutefois à converger. Il existe donc un lien, direct ou indirect entre elles. Ne pouvant percevoir ce qu’un autre perçoit, c’est donc qu’il existe un référent commun, que nos perceptions déforment, nous interdisant de le concevoir réellement. Je ce qui se passe dans ce référent est donc également modifié, mais ne dépend en aucun cas de facteurs extérieurs tels que la perception qu’en a un individu. Même si personne ne conçoit ces évènements, leur existence est réelle, vraie. C’est là ce que je nomme une vérité absolue : elle est la seule de cette nature, par opposition à une vérité relative dépendant des perceptions de chacun, mais vraie dans l’univers personnel que chacun se forge. C’est ainsi que le mot vérité recouvre à mon sens deux concepts voisins, l’un absolu, l’autre relatif à l’observateur du premier.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Rédige ici ta propre bulle

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :